HUSO-SOCA-SPOL 2011 - 2012
LE SITE EST MORT, VIVE LE SITE

Et voilà cher(e)s ami(e)s, Après une année de bon et loyaux services,

le site ESPO ferme ses portes pour vous ouvrir celles de son nouveau palace :

<a href="http://www.niksi.be"> niksi.be </a>

Ce sera donc avec plaisir que nous vous retrouverons tous là-bas, toujours dans ce même esprit d'entraide et de bonne camaraderie, pour une nouvelle année 2011-2012 pleine de promesses et de surprises (bonnes, on l'espère!).

le Staff du forum ESPO.

Jeunes = nuisances ??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeunes = nuisances ??

Message par Merlin le Dim 3 Juil - 22:49

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/670537/jeunes-pas-forcement-perturbateurs.html

Voici un très bel article trouvé sur La Libre :
La Commission jeunesse de la Ligue des droits de l’homme dénonce les mesures anti-jeunes. Qui prolifèrent souvent pendant les vacances...

Les examens sont finis, l’été est au balcon, les jeunes sont de sortie Les jeunes ? Aïe ! C’est, en résumé, le raccourci souvent fait par les politiques qui prennent vite les devants pour éviter les "nuisances" que pourraient causer les adolescents en goguette dans l’espace public.

A la veille des vacances, la Commission jeunesse de la Ligue des droits de l’homme (LDH) s’en inquiète, à l’instar de nombreux services AMO (aide en milieu ouvert), de maisons de jeunes, d’universitaires (Dan Kaminsky, professeur à l’UCL; Els Dumortier, criminologue à la VUB; Philippe Mary, criminologue à l’ULB, Dominique De Fraene, directeur du Centre de recherches criminologiques de l’ULB ) et d’autres professionnels de l’Aide à la jeunesse.

Ils dénoncent ainsi différentes mesures qui, sous l’apparence de maintien de l’ordre public et de sécurité des citoyens, intègrent des dispositifs menaçant les libertés du public qu’elles ciblent : les jeunes.

La Commission jeunesse pointe en particulier certaines mesures pour leur caractère attentatoire au respect de la vie privée, à la liberté de circulation, à l’accès à la culture et aux loisirs. Des exemples ? Les couvre-feux et l’interdiction de regroupement de plus de deux ou trois personnes imposés aux jeunes dans un nombre croissant de communes; l’appel au repérage de la "radicalisation des jeunes" lancé par la ministre de l’Intérieur, Annemie Turtelboom (Open VLD) en janvier dernier; le programme VIP ("Very irritating police" ou "police très ennuyeuse") de surveillance accrue des jeunes prévu sur la côte belge; les mesures récemment proposées par la même ministre Turtelboom pour interdire l’accès des parcs récréatifs à certaines catégories de jeunes

"Cela fait longtemps qu’on est confrontés à des sorties politiques et médiatiques qui visent les jeunes et les présentent essentiellement comme des perturbateurs. Il ne faut pas nier que certains se rendent parfois coupables d’infractions ou d’incivilités, mais c’est disproportionné de les présenter uniquement comme fauteurs de troubles dans l’espace public. C’est, en fait, la question de l’accès aux loisirs pour une tranche de la population qui est de plus en plus délaissée qui se trouve en jeu.", commente Laurent Dumoulin. Psychologue dans un SPEP (service de prestations éducatives ou philanthropiques) et dans un planning familial à Tournai, c’est en tant que président de la Commission jeunesse de la Ligue des droits de l’homme qu’il s’exprime. "Ce sont forcément des adolescents de milieux plus défavorisés qui n’ont pas accès à des loisirs organisés qui se retrouvent dans la rue, faute d’autre chose."

La Commission jeunesse, qui craint une recrudescence des mesures "anti-jeunes" pendant les vacances scolaires, tire la sonnette d’alarme. Pendant les prochaines semaines, des enfants et des adolescents de tous âges vont "envahir" les jardins publics, les parcs de loisirs, les plages et autres lieux de détente publics. En groupe, voire en grappes, ils feront résonner ces lieux de leurs éclats : des rires, de la colère, du bruit, des insultes, des disputes, des démonstrations sonores d’amitié Faut-il pour autant percevoir ces jeunes comme une menace à la quiétude des "adultes" et multiplier les moyens pour les cantonner dans leurs quartiers ?, interroge la Commission jeunesse de la Ligue des droits de l’homme. Sans tomber dans l’angélisme, elle tient à attirer l’attention sur un point central : la systématisation des politiques de suspicion et de contrôle des jeunes dans l’espace public pose la question de la place qu’on veut bien leur accorder dans notre société.

Une société qui prône le jeunisme dans de nombreux domaines (performances intellectuelles ou physiques, mode, culture pop ) "mais qui peine à intégrer réellement les moins de 25 ans dans son espace public".

La tendance à considérer les adolescents comme une source de danger l’emporte régulièrement sur l’envie de considérer ces jeunes comme un facteur d’avenir.

Cet amalgame entre jeunesse et perturbations, adolescence et délinquance, est entretenu par les décisions prises au niveau politique, ajoute la commission jeunesse. D’où l’appel au monde politique mais aussi médiatique de ne pas véhiculer des clichés artificiellement insécurisants sur les ados. "Un jeune a le droit, au même titre qu’un adulte, de s’exprimer et de ne pas être jugé d’emblée".

Alors, pour vous, ces mesures sont-elles justifiées?

Faisons le parallèle avec les récentes mesures dites "Un lac pour tous" qui interdisaient en réalité tout rassemblement de jeunes en fin juin. Ou un cas moins mis en lumière : au dernier conseil communal, un RGP (réglement général de police) a été adopté pour la partie Louvain La Neuve de la commune, dans le but d'encadrer l'animation, mais il pose de gros problèmes, voir ce communiqué de presse du Conseil de l'Animation :
Voir le Fichier : CAN_communiqué de presse_RGP.pdf



Pour l'an prochain en tout cas, de pareils problèmes devraient pouvoir être plus facilement pris en charge par les étudiants : le conseil AGL a récemment pris position, ce qui permettra une action plus rapide en juin prochain Smile
avatar
Merlin
Délégué

Messages : 1004
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 24
Localisation : Chastre, Nil-Saint-Vincent

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum